Nous rêvons tous, et nous nous en souvenons tous aussi. Parfois nous oublions juste que nous nous en souvenons! Voici ma « méthode » pour que cela devienne simple et naturel pour toi aussi.

Rêver, c’est comme respirer. Nous rêvons et nous respirons. Tous. La plupart du temps nous n’en avons simplement pas conscience.

Prendre conscience de sa respiration permet d’être totalement présent à son corps. Prendre conscience de ses rêves permet d’être totalement présent à son âme.

Le corps, comme l’âme, nous parle et nous envoie des messages. Aujourd’hui je vais te parler de tes rêves … les messages de ton âme. Des clés et des conseils délivrés par ton inconscient.

Je te livre en détails les étapes qui m’ont permis de me rappeler plus clairement de mes rêves, avec de plus en plus de justesse au fil des jours. Les mondes oniriques sont infinis et c’est une aventure que je découvre encore nuit après nuit.

Le matériel

Eh oui, comme un backpacker ne part pas sans son sac à dos … un rêveur ne s’endort jamais loin de son journal !

A côté de toi, un cahier des rêves.

C’est un petit carnet tout simple, ou même juste une feuille, à garder près de soi pour prendre des notes rapidement, même en pleine nuit. Cela permet de matérialiser le rêve pour mieux s’en rappeler par la suite. Quelques mots suffisent, une phrase ou un dessin pour ancrer le rêve, et celui-ci sera beaucoup plus facile à conter dans son intégralité au réveil.

PS: pour les fainéants de mon espèce, je précise que j’ai testé la méthode « je me répète intérieurement quelques mots pour éviter d’avoir à me redresser et à écrire » …ben ça marche moins bien!

Et aussi un journal des rêves

C’est lui qui deviendra Le livre de ta Vie.

Ici tu consigneras tes rêves, par date, avec les informations les plus précises possibles, comme des histoires que tu pourras relire et parcourir à tout moment.

Je l’ai choisi avec une couverture cartonnée et assez solide pour qu’il résiste à l’épreuve du temps … enfin surtout à l’épreuve du « jeté par terre en vrac à côté du canapé et des feutres colorés ! » …

Garder ses rêves enfouis au fond de sa mémoire, c’est se priver d’informations indispensables qui nous guident dans notre vie quotidienne.

Le sommeil : quelques informations de base

Un peu de théorie (et comme pour chaque règle, il y a toujours des exceptions alors si tu ne te retrouve pas à 100% dans ces chiffres c’est ok!).

Un cycle de sommeil est divisé en quatre phases et dure entre 1h30 et 2h. Chaque nuit, se succèdent 3 à 5 cycles.

Les phases d’un cycle de sommeil

L’endormissement – stade 1

Entre éveil et sommeil, c’est une phase que l’on pourrait comparer à la somnolence et la méditation. Elle peut durer de 5 à 15 minutes. En cas de réveil pendant cette phase nous ne nous souvenons même pas avoir dormi.

C’est la porte d’entrée sur le sommeil!

Le sommeil léger – stade 2

Le sommeil commence vraiment, mais reste léger et nous pouvons nous réveiller facilement, tout en ayant conscience d’avoir dormi. Cette phase dure entre 45 et 60 minutes.

L’organisme commence à récupérer à ce stade.

Le sommeil profond – stades 3 et 4

Durant cette phase l’activité cérébrale est très lente et les fonctions vitales ralenties. Sa durée est plus courte que le sommeil léger, et diminue avec l’âge au profit de la phase 2.

Durant cette phase il y a récupération physique et mentale, renforcement des défenses immunitaires et ancrage des informations dans la mémoire.

Le sommeil paradoxal

La particularité de cette phase est le paradoxe entre les signes de sommeil profond (aucun tonus musculaire) et les signes d’éveil (ondes cérébrales et mouvements oculaires rapides). C’est le moment privilégié des rêves!

Si toi aussi tu as connu l’existence du sommeil paradoxal grâce au groupe R.E.M (Shiny happy people, 1991 – Losing my religion, 1991) #sitoiaussi

La clé, au réveil, c’est de noter la première idée qui te vient à l’esprit; une couleur, une émotion, une image, un mot, une sensation … c’est une porte d’entrée sur le rêve que tu as reçu dans la nuit.

Le rituel du soir : les outils

La gratitude

S’endormir avec une pensée positive: un des meilleurs moments de sa journée et remercier sa vie pour cela. Un journal de gratitude est un outil merveilleux que j’utilise au quotidien (j’y note entre 3 et 5 gratitudes par jour) pour avoir un regard positif et motivant sur ma vie. Je te le conseille vivement!

La relaxation

Prends cinq longues et lentes respiration, allongé, au moment de t’endormir et prends conscience de chaque inspiration et chaque expiration. Puis relaxe tout ton corps, des pieds à la tête en portant ton attention sur chaque partie de ton corps, l’une après l’autre. Ressens le poids de ton corps sur le lit.

Prendre conscience de son sommeil

Très simplement, note juste l’heure du coucher et l’heure du lever. Prendre conscience de son rythme est un indice pour ton inconscient que ton sommeil est important pour toi. (PS: tu n’auras pas besoin de le faire TOUTE TA VIE 🙂 seulement le temps d’ancrer cette habitude de te remémorer tes rêves).

Le mantra

Une petite phrase d’intention chaque soir à te dire « Cher inconscient, permets-moi cette nuit de bien me souvenir d’un rêve que tu vas m’envoyer. Que les images soient nettes au réveil pour que je puisse le noter. Merci de ton aide ! »

Ouvrons une porte d’accès sur nos rêves

Cela permet de faciliter la visualisation par ton inconscient, et encore une fois de lui donner l’indication que c’est important pour toi.

Un souvenir

Couche-toi en repensant à un souvenir de ta vie. Un souvenir positif pour rêver de bonne humeur!

Un rêve

Endors-toi en visualisant un rêve dont tu te souviens. Par exemple un rêve que tu as l’impression de ne pas avoir exploré complètement et que tu aimerais revisiter.

Une carte-oracle

Si tu as un jeu de cartes oracles, tu peux choisir une carte au hasard avant de dormir. Pas pour sa signification, simplement pour son visuel.

J’aime beaucoup le jeu « Murmures de la Nature » pour cela, hypnotique, positif, coloré et avec de beaux dessins dans lesquels plonger son regard et laisser aller son imagination.



Un thème

Si tu as une question particulière, un domaine de ta vie pour lequel tu aimerais des conseils, c’est le bon moment pour faire la demande à ton inconscient.

Au réveil

Garde les yeux fermés quelques secondes, et envoie ta première pensée vers ton rêve. Repasse rapidement le film de ton rêve, attrape ton cahier et note des mots-clés (des couleurs, des personnages, des lieux, une sensation… les mots les plus importants qui te viennent à l’esprit). Cela te permettra ensuite, dès que tu auras un peu de temps devant toi, d’écrire ton rêve avec plus de détails, de le raconter comme une histoire. (Oui l’idée c’est de ne pas avoir besoin de changer sa routine matinale, surtout quand on se lève déjà tôt!).

Biensûr, si tu as le temps, tu peux écrire ton rêve en entier à ton réveil!

La fiche de rêve

Les points clés

Les personnages: Es-tu présent.e. dans ton rêves? Y a-t-il des personnes connues? Inconnues? Imaginaires? Des animaux? …

Les lieux: Où se passe ton rêve? Des endroits connus? Inconnus? Intérieur ou extérieur? Une ville, dans la nature? Plusieurs lieux différents? …

Les actions: Que se passe-t-il? Une suite d’actions, logique ou sans logique? Une action centrale?

Les sentiments et les sensations: Qu’as-tu ressenti pendant le rêve, au réveil? Sentiments agréables ou désagréables? Et les autres personnages?

Écris ton histoire

Donne un titre à ton rêve, et raconte le au présent. N’oublie pas de mettre la date du jour (pour plus tard quand tu le reliras).

Je persévère!

Une nouvelle habitude nécessite 21 jours!

Alors, cape ou pas cape?

La Green Mandarine Letter

Viens chercher bonheur! Abonne-toi!

Merci!

%d blogueurs aiment cette page :